VŒUX 2020 DE LA CCFA, MAISON DE L'AMÉRIQUE LATINE, MERCREDI 22 JANVIER
RENCONTRES D’AFFAIRES FRANCOPHONES 2019, JEUDI 28 NOVEMBRE, HÔTEL MARRIOTT RIVE GAUCHE, PARIS
PALESTINE : PARTENARIAT DE DÉVELOPPEMENT ET D’AFFAIRES DANS LE TOURISME, 20 Novembre 2019
DELEGATION CCFA A DIJON METROPOLE 9 et 10 JUILLET 2019
previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

Arabie Saoudite


 

  1. Présentation générale

 Nom officiel : Royaume d’Arabie Saoudite

Nature de régime : Monarchie absolue dynastique

Superficie : 2 149 690 km²

Capitale : Riyad

Villes principales : La Mecque, Djeddah, Médine, Bouraïdah
Langue(s) officielle(s) :  Arabe
Population : 28 571 770 habitants
Croissance démographique :  2.2%
Taux d’alphabétisation : 87.2%(2015)
Ambassadeur français en Arabie Saoudite : M. François Gouyette
Site internet de l’ambassade de France en Arabie Saoudite : https://sa.ambafrance.org
Tél : +966 11 434 4100
Ambassadeur Saoudien à Paris : Dr. Khalid Bin Mohammad Al Ankary
Site internet de l’ambassade d’Arabie Saoudite en France : http://embassies.mofa.gov.sa
Tél : +33156794000
Source : Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

 2 .La situation économique

L’Arabie saoudite doit faire face à une crise économique liée à la baisse continue des cours mondiaux du pétrole. La baisse des cours mondiaux du pétrole depuis 2014 a très fortement impacté ses performances économiques : en 2016, ses exportations pétrolières ont représenté 12,74% de son PIB (contre 24% en 2015) et 62% de son budget (73% en 2015). Le prix moyen du baril exporté a été ramené de 97 USD en 2014 à 43 USD en 2016.

Sur le plan macro-économique, le Royaume est confronté depuis 2015 à une situation de double déficit. La croissance du PIB a été ramenée de 4,1% en 2015 à 1,7% en 2016, et devrait stagner à 0,1% en 2017 d’après le FMI. Les agences internationales de notation ont dégradé la note souveraine de l’Arabie saoudite mais l’assortissent toutefois d’une perspective stable en raison d’une situation budgétaire toujours stable, de hauts niveaux de liquidités et d’importantes réserves de pétroles extractibles à bas coût.
Source : Bercy

  1. Relations bilatérales économiques

4 181 entreprises françaises ont exporté vers le pays en 2015. 81 entreprises françaises sont implantées dans le pays. Elles représentent 10 786 emplois et un chiffre d’affaires évalué à 1 868 M€.L’Arabie saoudite est le 21ème client de la France et son 23ème excédent (2016). A l’échelle de la région Afrique du nord – Moyen-Orient, le pays est le 3ème client de la France et son 5ème excédent. Il représente 14,6% des exportations françaises dans la région.                                                            
Source : Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

  1. Secteur porteurs pour les entreprises françaises

Le Royaume constitue un marché porteur dans la plupart des secteurs. Au-delà des opportunités dans le secteur pétrolier et parapétrolier, les principales perspectives se situent dans les secteurs des transports ferroviaires urbains et à grande vitesse, le nucléaire civil et la défense. Par ailleurs, de nombreux secteurs peuvent intéresser les PME, tout particulièrement les biens de consommation (luxe, cosmétiques), l’agro-alimentaire et les équipements de télécommunication.                         
Source : Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

  1. Indicateurs

 

2015

2016

2017

PIB (en Mds USD)

654

646

678

PIB par habitant

21 095

20 365

20 957

Taux de croissance

4.1%

1.7%

0.1%

Taux de chômage

 

5.6%

5.6%

Taux d’inflation

2.2%

3.5%

-0.2%

Dette publique (% du PIB)

5.8

13.062

17.007

Solde budgétaire (% du PIB)

10

-9

-3.9

Solde courant (% du PIB)

-8.7

-4.3

0.6

 

Principaux clients : Chine, Etats-Unis, Inde, Allemagne

Principaux fournisseurs : Chine, Japon , Etats-Unis, Corée du Sud

Les exportations françaises en 2016 vers L’Arabie Saoudite : 4 144 M € (3 133 M € en 2015)

Les exportations saoudiennes en 2016 vers France : 3 772 M € (5 265 M € en 2015)

Les investissements directs étrangers en Arabie Saoudite :

(En milliards Euros)

24           39           36           29           16           12           8.8          8             8.1          7.4                                                                       

2007      2008      2009      2010      2011      2012      2013      2014      2015      2016

Répartition des flux d’IDE par pays en 2015 :

Seuls deux pays asiatiques figurent dans le classement des 10 premiers investisseurs, le Japon au 5ème rang (14 Md USD) et la Chine au 7 ième (9 Md). Aux côtés des investisseurs du CCEAG – Koweït au second rang (16 Md), les EAU au 6 ième (12 Md) et Bahreïn au 8ème (8 Md), figurent les investisseurs occidentaux : les Etats Unis au premier rang (23 Md), la France au 3ème (15 Md), l’Allemagne au 8ème (8 Md), le Royaume Uni au 9ème (7 Md) et les Pays-Bas au 10ème (6 Md). On notera que la France ne fait son apparition au troisième rang des pourvoyeurs d’IDE qu’en 2010 qui constituait une année record avec un flux en provenance de France de près de 10 Md USD sur un total de 38 Md USD (sources saoudiennes reprises par la CNUCED). Ce qui doit correspondre à l’investissement de Total dans SATORP.

Sources : FMI, Banque Mondiale

  1. Les investissements directs français à L’Arabie Saoudite (2015):

Les investissements directs étrangers en Arabie Saoudite :

(En millions Euros)

237         219         -29         180         -394       684         27.5

2007      2008      2009      2010      2011      2012      2013     

Sources : FMI, Banque Mondiale, Banque de France

 Le climat des affaires

Les flux d’IDE en Arabie Saoudite ont suivi une tendance à la baisse ces dernières années. Selon le Rapport sur les investissements mondiaux 2017 publié par la CNUCED, le pays est le troisième destinataire d’IDE en Asie occidentale après la Turquie et les Émirats Arabes Unis. En 2016, les flux entrants d’IDE ont chuté de 8,5% par rapport à l’année précédente, atteignant 7,45 milliards USD, le niveau le plus bas depuis 2014. Les tensions politiques et sociales, l’accès réduit au crédit et la politique de « saoudisation » lancée en 2011 qui vise à faire appel de moins en moins à la main-d’œuvre étrangère, ont freiné les IDE. Le gouvernement a néanmoins fortement investi dans l’infrastructure domestique pour attirer les investissements, et les IDE sont considérés comme les moyens les plus efficaces de diversifier l’économie et offrir des emplois aux jeunes générations. Le gouvernement a récemment annoncé l’ouverture des secteurs de la distribution et de la vente en gros à un capital 100% étranger, et lancé un important programme de privatisation.

  1. Les visites de personnalités françaises en Arabie Saoudite :

9 novembre 2017 : Président de la République, M. Emmanuel Macron.

15 et 16 novembre 2017 : Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian.

Source Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

  1. Les visites de personnalités saoudiennes en France :

6 octobre 2017 et 5 janvier 2018 : Ministre des affaires étrangères, M. Adel Jubeir .

Source Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

  

Mettre les adresses utiles

         PARTENAIRE STRATEGIQUE

 

                                                 
 PARTENAIRE PLATINUM

 

               
                        PARTENAIRE PLATINUM
PARTENAIRE
MEDIAS 

PARTENAIRE ENTREPRISES


PARTENAIRE INSTITUTIONNEL
 
PARTENAIRE INSTITUTIONNEL